COMMENT LA NATUROPATHIE PEUT M’AIDER A PERDRE DU POIDS ?

Avant de commencer cet article, je tenais à informer que nous sommes toutes belles et fortes.

Nous entendons parler de beaucoup de régimes miraculeux, comme ceux où nous ne mangeons que des protéines, ou bien où nous réduisons les calories ou les quantités dans notre assiette.

Mais il existe des façons plus naturelles, plus facile et plus saine à perdre du poids.

Qu’est-ce que réellement la perte de poids ?

D’un point de vue naturopathiques, c’est-à-dire d’une façon holistique. Les naturopathes vont s’intéresser aux tempéraments de la personne, à son hygiène de vie (ex : manque de sommeil), à son alimentation (bien évidemment) et à son niveau de stress (familial, professionnel)

En effet, la prise de poids peut venir d’un état psychologique (déception amoureuse, licenciement, …), de la sédentarité (travail assis, inactivité sportive, …) et/ ou d’un dérèglement hormonal (œstrogènes, progestérones,).

Mais d’autres facteurs peuvent se rajouter, comme l’âge ou certains médicaments.

Si la situation est complexe, la prise de sang Protéomis® m’aidera à déterminer plus rapidement et plus précisément la cause de votre prise de poids.

Comment la naturopathie va concrètement vous aider ?

Le naturopathe après avoir effectué un bilan vital durant 1H30, traitant votre santé holistique pourra mettre en place un plan d’action.

S’il n’y a pas d’élément perturbant (maladie, dérèglement hormonal, …), un protocole de base pourra être définit.

Il me tient très à cœur de faire comprendre aux personnes désirant améliorer leur bien-être que toutes émotions vécues à un impact sur notre santé.

Mais parlons, de la base à pratiquer pour une perte de poids

Par quelle étape faut-il passer ?

L’alimentation

En premier lieu, il faut boire. De l’eau, bien évidemment.

Vous allez dire, ça y est, elle reparle de l’eau. Mais oui ! L’eau est la base de la vie.

Si vous connaissez la naturopathie, vous devez certainement savoir que nous sommes dotés de 5 émonctoires (organes éliminant nos toxines). En buvant régulièrement de la bonne eau (attention aux résidus secs), nous aidons nos organes spécifiques à éliminer la pollution de notre corps qui est sous formes de cristaux, de colle ou de gaz. Et indirectement, nous aidons notre corps à perdre du poids car « les bouches d’évacuations » sont ouvertes.

En second, il faut toucher à l’alimentation proprement dit.

Eh ! oui, vous n’y échapperez pas !!! L’alimentation est un grand sujet !

Il faut savoir que le gras ne fait pas grossir. YOUPI !…

Oui, mais il est mauvais à la santé par sa formulation saturée. Et par ce fait, peut provoquer les maladies cardio-vasculaires.

Par contre le sucre pris en grande consommation, lui, fait grossir.

En effet, à l’ingestion par sa dégradation dans notre corps celui-ci est soit utilisé pour apporter de l’énergie à notre corps (en consommation résonnée) soit est stockée en graisses (en grande consommation). Comme par exemple, celui qui vient remplir nos cellules adipocytes et qui nous fait une belle culotte de cheval pour les femmes et provoquer une stase dans l’appareil digestif de l’homme, ce qui est très mauvais à leur santé.

Alors mesdames et messieurs, ARRETEZ LE SUCRE AJOUTE.

Il se trouve malheureusement partout (ou presque). Dans ce cas, il faut choisir et éliminer le mauvais sucre, celui ayant un indice glycémique haut. Et celui-ci vous le retrouver dans vos yaourts aux fruits, dans les viennoiseries ou les pâtisseries, dans les céréales du petit déjeuner, …

Si vous fêtes déjà l’effort de supprimer tous ces sucres ajoutés, vous verrez que l’aiguille de votre balance va redescendre et votre santé s’améliorer.

Si vous êtes gourmande, faîtes vos pâtisseries vous-même mais avec du sucre de coco.

En troisième point, une pratique trés difficile (je rigole) : LA MASTICATION.

Combien de fois, vous mâchez un aliment ? 5 ou 6 fois. Un de mes professeurs m’a appris qu’il fallait mâcher autant de fois que nous avons de dents. Je vous mets au défi de le faire, en espérant que vous ayez au moins 2O dents.

Et une des choses la plus importante, MANGEZ EN PLEINE CONSCIENCE ;

Faîtes vous une belle assiette, regardez ce qu’il y a dedans, de quelle couleur est l’aliment, et quel aspect il a, quelle texture il a à la mastication.

Apprenez à savourez ce que vous mangez !!!

Le sport

Ne pensez pas tout de suite, aux salles de sport, à l’achat d’équipements. La marche est suffisante. A raison de 30 minutes 2 à 3 fois par jour, cela suffit.

L’activité physique va aussi aider vos émonctoires (peau, reins, poumons, intestins, foie et vésicule biliaire) à se débarrasser des toxines et donc des kilos superflus.

Mais le sport assouplit nos articulations, améliore la circulation sanguine, l’oxygénation de notre corps et nous permets de nous recentrer.

L’hygiène de vie

Le sommeil est très important, c’est pour cela qu’il faut un bon rythme régulier de votre sommeil. Le dérèglement de ce cycle va aussi déranger la production de la ghréline (hormone de la faim) et la leptine (hormone de la satiété) et le corps ne va plus savoir quand faire un appel à la nourriture et quand dire stop une fois que l’estomac est plein.

Essayez de ressentir le moment où votre corps vous lance les signes de fatigue. Là, où vos paupières tombent, où vous bailler ou alors quand vous n’arrivez plus à suivre l’émission que vous regardez.

Le stress

Le stress est aussi important comme on le perçoit.

Le stress va agir sur le système nerveux, plus exactement sur le système sympathique et sur le système hormonal.

Le système sympathique a pour rôle de vous maintenir en éveil, ou de faire fuir si un grand danger vous fonce dessus. Et le système hormonal par la libération des hormones tels des messagers va contrôler et coordonner les activités de tout l’organisme.

Ces activités hormonales provoqueront la libération de cortisol, lequel est hyperglycémiant.

Il existe de multitudes de façon de calmer son stress dont la cohérence cardiaque, les promenades dans la forêt et la méditation.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.