LA GASTRO-ENTERITE

Ça y est ! La gastro-entérite a bel et bien fait son entrée (de façon très invasive) chez nous. J’espère qu’elle n’a pas frappé à votre porte ou si cela est déjà le cas, dans ces 2 situations cet article vous aidera.

Mais qu’est-ce que la gastro-entérite ?

Les consultants de mon cabinet ou tout simplement les personnes de mon entourage me dise « ça sort des 2 côtés ». Lesquels ? Non, je plaisante. Nous le savons tous (ou pas 😉).

La gastro-entérite est une maladie qui peut être d’origine infectieuse, virale ou bactérienne. Celle-ci se contracte de diverses manières, nous pouvons l’ingérer avec des aliments ou de l’eau contaminés ou le plus souvent par le contact interhumain.

Les signes cliniques de cette pathologie sont de la diarrhée souvent accompagnée de vomissements et/ou parfois de la fièvre. Tous ces symptômes ne sont pas obligatoirement présents ensembles ou dans un sens particulier.

Le plus important est de surveiller la déshydratation. A ce moment, n’hésitez pas à aller voir votre médecin.

Et, comment prévenir la gastro-entérite ?

On ne cessera pas de le dire, la première des préventions est :

  • De se laver les mains avant de préparer un repas, de manger et après être allé aux toilettes. Si vous êtes à l’extérieur, le gel hydroalcoolique est une bonne alternative.

Non ! le lavage par le chat ne fait rien …

Les mains sont effectivement des vecteurs de maladie. C’est pour cela, qu’il faut être prudent avec les aliments crus (fruits ou légumes) achetés en magasin et éviter les serrages de mains quand il y a un doute.

Et bien évidemment, ne pas utiliser les couverts ou boire après une personne ayant été contaminés par la gastro-entérite car l’agent de cette pathologie se retrouve aussi dans la salive.

Si malgré ces aides ne vous semblent pas assez efficaces, le rajout de quelques « plantes » peut être bénéfique.

L’aïl est une très bonne aide. Cet aliment à raison de 2 gousses par jour protégera vos intestins.

Toujours dans la protection, il est possible d’utiliser l’huile essentielle de Ravintsara qui boostera vos défenses immunitaires comme l’extrait de pepins de pamplemousse.

Oups, c’est trop tard !

La gastro en fait son entrée dans votre corps. Alors, que faire ?

Avant toute chose, il faut savoir que le corps sait se gérer. C’est-à-dire que si celui-ci vous fait vomir ou se nettoie par la diarrhée, c’est qu’il y a besoin d’éliminer un agent pathogène par ces sorties.

Ne voyez pas ces actions comme désagréables, même si je le conçois. C’est très désagréable !!! Mais dites-vous, que le nettoyage des fêtes arrive à temps😊.

Revenons à notre sujet principal, se soigner !

Comme précédemment dit la gastro-entérite fait perdre de l’eau dans notre corps.

Pour cela, pensez à boire beaucoup d’eau. Oui mais pas nature, le mieux serait de rajouter une pointe de sel afin qu’elle reste dans le corps. Evitez le soda américain mondialement connu et conseillé, celui-ci est sucré et peut provoquer des inflammations aux intestins via l’estomac.

Si vous arrivez à manger : une cure efficace existe : LA CURE DE RIZ.

Celle-ci doit se faire sans ajout de produits laitiers, d’aliments excitant les intestins (fibres, crudités, épices, …) et de nourritures grasses. Il faut laisser vos intestins au repos.

Et dans la mesure du possible, DORMEZ ! La gastro est éprouvante physiquement et peut-être psychologiquement.

Les solutions naturelles

Dans ces cas, l’ail est toujours de mise. Si vous en avez marre d’avoir une mauvaise haleine par l’ail cru, les gélules d’ail font très bien l’affaire.

L’ail est un bon remède grâce ses activités antibactériennes, antimicrobiennes mais il saura aussi apaiser la muqueuse de l’estomac et ainsi apporter un soulagement.

Le riz (vu précédemment).

Le charbon actif est LE remède pour la diarrhée. Celui va stopper les selles trop liquides et en prime, il va capturer les micro-organismes néfastes. Je vous conseille de vous le procurer en poudre (plus efficace), de le prendre loin des médicaments (par rapport à son pouvoir d’absorption) et de bien vous rincer les dents.

L’argile verte ultra-ventilée est tout aussi efficace que le charbon mais avec le petit +. Cette poudre apportera les oligo-éléments nécessaires à notre remiseen forme.

Le gingembre a aussi plusieurs indications bénéfiques. Il va agir sur l’inflammation mais aussi sur les nausées, les vomissements et les digestions difficiles.

Attention, il décuple les effets de l’aïl.

Vous me direz, nous avons vu la partie intestinale et inflammatoire mais le mal de tête est aussi présent.

Pas de souci, la grande camomille est là. Non seulement, elle va vous aider à vous réhydrater (prise en tisane) mais en plus, elle calme les maux de tête et a des propriétés antispasmodiques.

Ouf, c’est fini !

Oui, pour la gastro, c’est terminé. Mais les intestins sont tous chamboulés !

Pensez à vous réalimenter doucement en incluant un peu de riz. Mais le plus important est réensemencer vos intestins de bons microbes, c’est-à-dire de probiotiques. Vous pourrez en trouver dans les magasins bio ou en pharmacie.

Un dernier conseil pour finir

N’oubliez pas pendant les épidémies, de bien nettoyer les poignées de portes, les boutons de lumière des toilettes et tout objet manipulé par la personne contaminée.

Et si les symptômes durent plus de 48 heures (surtout pour les personnes fragiles), contacter votre médecin traitant.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.